Coopérative d'habitants pour découvrir Marseille-Provence avec ceux qui y vivent, travaillent et habitent.
+1

AQUA III

Publié par le 22 juillet 2013

Le jardin ÇA COULE DE SOURCE , à la Cité des Aygalades, n’est pas né d’hier. Dominique Santiago, et toute l’équipe de RIPOSTE’15 l’ont imaginé, créé, fait vivre et fructifier depuis quelques années déjà. Il est devenu un lieu de jardins partagés, bien sûr,

Page-1-CA-COULE-DE-SOURCE-2Page-1-CA-COULE-DE-SOURCE

mais bien plus encore : un petit oasis propice au repos, rencontres, aux jeux et concours de boules, à la musique.

Page-1-CA-COULE-DE-SOURCE-3

On peut y boire un coup au bar associatif, y papoter entre copines, y promener le dernier né, faire des fêtes, danser…. Il y a une source, juste en dessous… et même une petite fontaine…
Il y a dans tout petit village encore vivant LA PLACE qui accueille tout cela. Le jardin ÇA COULE DE SOURCE est exactement LA PLACE de la cité des Aygalades.
A la belle saison, chacun y circule, y passe, y reste 10 minutes ou 3 heures, y travaille, y flâne un peu tous les jours, informellement. Presque tous les samedis soir, une fête s’y joue.

Le 6 juillet 2013, un samedi donc, c’était la fête, immanquablement. Toute l’équipe de RIPOSTE’15 était là pour accueillir qui viendrait, chaleureusement, généreusement, simplement, tenir le bar, servir merguez grillées et barquettes de frites d’un bout à l’autre de la soirée.

Page-2-CA-COULE-DE-SOURCE
Les sociétaires d’HÔTEL DU NORD ont été aussi complices de ce moment. L’une avait invité un orchestre de jazz manouche, GIORGI SWING, à venir jouer,

Page-2-CA-COULE-DE-SOURCE-2

d’autres y ont amené amis, parents, « passagers » accueillis chez eux…

Dès 19 heures, et jusqu’à 22 heures une jeune ethnologue italienne, à l’abri d’une petite tente -presque- berbère, dressée sous l’olivier, elle aussi sociétaire d’HÔTEL DU NORD a recueilli les rêves que les uns ou les autres ont bien voulu lui conter. Arianna Cecconi (c’est son nom) fouille depuis des années ce que sont les rêves nocturnes des italiens, des espagnols, des indiens quechuas, des boliviens exilés à Paris… aujourd’hui des habitants de toutes origines de nos quartiers Nord à Marseille.

Ce soir-là, en toute intimité, ell a écouté les rêves d’habitants de Aygalades, et leur a proposé en échange, boissons fraîches, petits gâteaux, et les rêves enregistrés d’autres habitants de nos quartiers ; des moments secrets, sans aucun nom divulgué, livrés à la découverte de l’autre, pourtant inconnu… Arianna reviendra en septembre à la Cité des Aygalades pour proposer plus durablement, plus en profondeur des ateliers « oniriques » ouverts à tous, petits et grands….

Page-3-CA-COULE-DE-SOURCE
D’autres sociétaires de la coopérative HÔTEL DU NORD encore ont, bien en amont de cette soirée du 6 juillet, invité Jårg Geismar, artiste allemand globe-trotter, à rencontrer Dominique Santiago et découvrir le jardin ÇA COULE DE SOURCE. Outre sa principale installation au [mac], dans le cadre de l’exposition LE PONT (à voir jusqu’à la mi-octobre), Jårg Geismar a égrenné du sud au nord de Marseille (voir from-me-to-you) toute une série d’interventions, installations, et/ou évènements ponctuels…

Ce 6 juillet , vers 22 heures, au jardin ÇA COULE DE SOURCE, Jårg Geismar proposait une projection de diapositives originales peintes à la main, sous le nom d’AQUA III, sur une partie de la façade de l’immeuble qui jouxte le Jardin…

Page-3-CA-COULE-DE-SOURCE-3Page-4-CA-COULE-DE-SOURCE-2
Pages-5-6-7-CA-COULE-DE-SOURCE

Page-4-CA-COULE-DE-SOURCE-4Page-4-CA-COULE-DE-SOURCE

Il y a eu d’autres très jolis moments au cours de la soirée:
– À l’heure qu’on appelle « entre chien et loup » un quattuor d’adolescentes s’est produit sur la scène, suivant leur propre chorégraphie, pour un « show » très disco qui a suscité l’admiration d’une brochette de garçonnets, le nez au ras de la scène….

Pages-5-6-7-CA-COULE-DE-SOURCE-2

– une bande de gamins, au crépuscule, a rendu hommage, entre improvisation, joyeuse pagaille et solennité, sur la scène, au jardin ÇA COULE DE SOURCE; (synopsis : il n’y avait rien, RIEN, à la cité des Aygalades, pas de jeux, pas d’arbres, pas de terrain de boules, pas d’endroit pour faire la fête, et maintenant, MAINTENANT, IL Y A LE JARDIN ÇA COULE DE SOURCE… ET ON A TOUT CE DONT ON RÊVAIT !!)

– Un groupe de rap local, YAKMAN, suivi d’un petit moment de percussions avec entre autres… Dominique Santiago lui-même, a électrisé d’un coup la soirée… mais aussi provoqué une panne de la sono et des éclairages du côté de la scène – ce qui a amené le groupe GIORGI SWING à jouer sur un mode purement accoustique et dans une obscurité quasi totale, et indéniablement donné du relief et une luminosité accrus à la projection des diapositives de Jårg Geismar … très poétique au final !!

L’atmosphère générale, le lieu, l’élasticité du programme et du temps, d’un bout à l’autre de la soirée, tout cela était joyeux, très familial, réunissait toutes les générations, permettait PÊLE-MÊLE les complicités adolescentes, les jeux des tout-petits, les bavardages dans des coins un peu reculés, le plaisir de jouer, ou d’écouter de la musique, ensemble…
Pages-5-6-7-CA-COULE-DE-SOURCE-4Pages-5-6-7-CA-COULE-DE-SOURCE-3

Pages-5-6-7-CA-COULE-DE-SOURCE-5

Vers 1 heure du matin, au Aygalades, comme dans la chanson, on dansait encore…

Pages-5-6-7-CA-COULE-DE-SOURCE-7

Photos et texte Dominique Poulain, sociétaire Hôtel du Nord.

Commentaires

Cette rubrique n'est pas un formulaire de contact. Merci d'en tenir compte en laissant votre avis !