Coopérative d'habitants pour découvrir Marseille-Provence avec ceux qui y vivent, travaillent et habitent.
+1

Correspondance #11 où l’on se projette un bon coup avant d’aller se baigner…

Publié par le 14 juillet 2017

Une dernière correspondance avant de peut-être mettre un peu de côté les écrans… :) ?

Foresta #Dominique PoulainPour ceux qui n’étaient pas présents voici quelques liens avec des photos du Dimanche à Foresta du 4 juin :
©Lisa George
©Dominique Poulain
©Estelle Pierson

Ce fût une belle journée sur bien des aspects (du monde, un beau mélange de gens, des chouettes ateliers autour des pistes du projet, un sentiment d’espace apaisé et généreux, de l’étonnement, de grands moments poétiques, de la conversation…).
Elle a également validé par l’expérience l’emplacement du hameau, qui se confirme être un endroit à la fois central et protégé.
Nous avons été au final plus de 150 à contribuer, porter, animer les contenus proposés ce jour là, et la richesse de la journée fût encourageante pour tous et chacun.

Un moment convivial de bilan a aussi eu lieu le 3 juillet pour que tous les «contributeurs » (qu’ils soient des habitants individuels ou des associations) puissent raconter et analyser à leur façon la journée, les rencontres, les échanges.

Un autre temps important fût la rencontre avec les partenaires institutionnels, réunis pour la première fois sur le terrain le 30 juin.
Là aussi les échanges ont été très positifs. Il semble que la transversalité du projet (entre environnement, culture, développement local, social…) et sa manière d’avancer en processus (chemin faisant) soit maintenant bien comprise et même appréciée!

Les grandes décisions notamment pour la possibilité d’aménagement du hameau et de ses outils mutualisés restent néanmoins soumises à la finalisation de la convention entre Yes We Camp et le propriétaire Résiliance et à l’arbitrage du fond européen (feder) qui n’interviendra finalement qu’en décembre ou janvier.

Alors d’ici là…

Côté aménagement :
En parallèle de la poursuite des instructions techniques et règlementaires (réseaux, conventionnement…), on espère pouvoir amener l’eau cet automne pour démarrer coûte que coûte la ferme et amorcer l’arrivée des premiers habitants-animaux (ânes, chèvres, abeilles, basse cour). Cela voudrait dire aussi un premier module d’accueil et l’installation permanente d’un premier habitant-humain :).

Côté usages des lieux :
On creuse les sillons tout en restant ouvert et imaginatifs sur quelles formes ça peut prendre !

Nous avons depuis juin 2016 collectivement établi un certains nombre de valeurs fondamentales et thématiques pour le projet d’ensemble.
Cette année la plupart des pistes thématiques ont été expérimentées d’une manière ou d’une autre et l’une d’entre elle, la botanique sauvage (l’exploration et l’invention à partir des végétaux présents), est devenue un axe d’activité structuré sous le nom Jardiner la Colline, initié par le collectif Safi avec l’association Espigaou et maintenant porté par tout un groupe de personnes et d’associations.

Jardinez la colline va donc reprendre fin septembre avec des balades botaniques, le soin de parcelles sauvages et une petite évolution du projet tressage.

Pour les autres « sillons », l’idée serait de constituer des petits groupes qui pourraient à partir des premières expériences de cette année faire émerger progressivement des programmes ou des actions, portées à plusieurs.

• La mémoire et les récits/Partage et visite du site : mettre en formes la mémoire des lieux et les récits de ce qu’on vit dans le projet pour nommer, partager, orienter, être hospitalier ?

• Four/pain/argile : la construction des fours, l’exploration de la cuisson culinaire et la redécouverte de l’argile comme des pratiques collectives itinérantes dans les quartiers?

• Moto et mécanique : inventer des modes de rencontre et des propositions décalées pour provoquer une situation de discussion constructive avec les motards ?

• Communication locale : La communication comme action qui participe au maillage, au partage de l’expression, à l’appropriation ?

Et pour le sport et le corps on aimerait continuer à inviter des associations locales à tester les lieux tout en continuant informellement à associer les usagers (les sportifs et les promeneurs/piétons sont à ce jours les usagers les plus nombreux).

Nous prévoyons aussi de proposer à l’automne un atelier de travail autour de la gouvernance et toujours des expérimentations pas prévu car ça va avec la rencontre.

En attendant qu’on traduise tout ça en invitations diverses et variées, profitez bien du moelleux de l’été !

Commentaires

Cette rubrique n'est pas un formulaire de contact. Merci d'en tenir compte en laissant votre avis !