Coopérative d'habitants pour découvrir Marseille-Provence avec ceux qui y vivent, travaillent et habitent.
+1

Correspondance # 9 où l’on explique dans le détail la construction du four avec l’argile…

Publié par le 22 juin 2017

Enfin nous avons pu fabriquer le premier four samedi grâce à la Gare franche et Amora !

Alors que nous sommes en pleine préparation du Dimanche à Foresta du 4 juin (le programme arrive…), Guy – voisin de la Viste et complice depuis les premières rencontres-, s’est prêté au jeu du récit et on le remercie.     A très bientôt, peut-être un dimanche :) !

Construction d’un four traditionnel en torchis

Remerciements :
• La Tuilerie Monier qui a fourni gracieusement les sacs d’argile
• Catherine, Dominique, Zohra pour nous avoir accueilli à la Gare Franche
• Amora, sa famille, ses amies et ses voisines du Plan d’Aou pour leur précieuse expérience
• Elise
• Dominique
• Marion
• Hakim
• Julie
• Josiane
• … et bien d’autres aux prénoms inconnus

3 éléments indispensables
• de l’argile
• de la paille
• de l’eau

D’aucuns y ajouteront de l’huile de coude (pieds et mains)…

page1image8976 page2image384 page2image2368Le socle du four, déjà réalisé, est un assemblage de briquettes en terre cuite, installé en hauteur sur une table roulante pour faciliter un meilleur déplacement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On entasse de la paille sur le socle pour monter une pyramide, on compresse et on arrondit au mieux, ce qui servira de gabarit pour la forme finale du four.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

page3image376

Dans une grande gamate, on déverse de l’argile qui sera mélangée à de la paille (avant ou après l’arrosage).
Une bonne quantité d’eau est nécessaire pour que ce mélange devienne une texture plus solide et assez collante (torchis).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

page4image264Pour obtenir ce mélange homogène, 2 méthodes :
• aux pieds, comme pratiqué dans les pays du Maghreb

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

page4image432• à la main, pour mieux sentir la consistance

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

page5image384

 

 

 

A partir de la base on ceinture la paille de torchis, étage par étage, en n’oubliant pas de laisser plusieurs ouvertures au four :
• la porte sur la face principale

 

page5image3560

 

 

 

 

 

 

 

• des fenêtres sur chacun des 3 côtés restant pour surveiller la cuisson (voire permettre une meilleure ventilation)

 

 

 

page6image384

 

 

 

 

 

 

 

 

On installe 3 cales en bois pour mieux soutenir la porte d’accès, ce qui est inutile pour les fenêtres de plus petite surface.
On mouille aussi les parois du four pour une meilleure adhérence de tous les éléments assemblés du torchis .

 

 

page6image2952

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

page7image384

 

 

 

 

 

On n’oublie pas au final de laisser une dernière ouverture sur le sommet, comme pour une cheminée. Il faudra attendre au moins une semaine de séchage pour la mise en service du four, la paille et le bois seront brûlés définitivement lors de cette opération.

 

page7image3072

 

 

 

 

 

Et voilà!

Commentaires

Cette rubrique n'est pas un formulaire de contact. Merci d'en tenir compte en laissant votre avis !