Coopérative d'habitants pour découvrir Marseille-Provence avec ceux qui y vivent, travaillent et habitent.

Les processus Faro

Les sociétés européennes se transforment et recherchent de nouveaux modèles de développement stimulés par plus de démocratie, une participation directe des citoyens aux processus de planification, et une meilleure gouvernance reposant sur des institutions plus efficaces et des partenariats public-privé dynamiques.

La Convention-cadre du Conseil de l’Europe sur la valeur du patrimoine pour la société (Convention de Faro), dont les principes rejoignent les objectifs de l’Union européenne, offre des pistes pour aider les autorités nationales, régionales ou locales, la société civile en général ou les simples citoyens à relever les enjeux sociétaux auxquels ils font face, individuellement et collectivement. Elle encourage une réflexion sur le rôle des citoyens dans les processus de définition, de décision et de gestion de l’environnement culturel dans lequel fonctionnent et évoluent les communautés. La Convention de Faro privilégie notamment une approche innovante des problèmes sociaux, politiques et économiques, utilisant la culture et le patrimoine pour atteindre l’ensemble des acteurs de la société, y compris les plus défavorisés.

Les élus des 2e, 7e et 8e secteurs de Marseille, ainsi que le maire de Vitrolles, ont très tôt adhéré aux principes énoncés dans la Convention de Faro afin de créer localement les conditions permettant à différents acteurs de se rassembler pour agir contre les discriminations et les pauvretés qui affectent leurs quartiers et dégradent les conditions de vie en générant une détresse sociale et psychologique des populations.

Ces acteurs sont des amicales de locataires, des associations, des regroupements d’entreprises, des collectifs d’artistes ou des habitants engagés tous ensemble dans la défense de leurs qualité et cadre de vie. Pour cela, ils mènent des recherches sur leurs histoires (centre de ressources Ancrages), éditent des ouvrages (Récits d’hospitalité), proposent des rencontres (balades patrimoniales, promenades sonores, ateliers de révélation urbaine), produisent des créations artistiques (Bel Vedere, Quartiers libres), offrent leur hospitalité (Hôtel du Nord) et mutualisent leurs moyens. Les démarches, soutenues dans le cadre de l’action publique, mais conduites par les habitants, sont considérées comme des démarches «patrimoniales» offrant des réponses pragmatiques aux difficultés permanentes vécues dans ces quartiers.

Venant comme une confirmation de la valeur de ces initiatives locales, Marseille-Provence 2013 Capitale européenne de la culture (association qui regroupe les villes et partenaires de l’année Capitale européenne de la culture*) s’est appuyée sur les ressources citoyennes ainsi créées pour mettre en place des projets structurants ambitieux appelés à durer au-delà de l’année 2013 : le premier « chemin de grande randonnée » (GR) périurbain français, long de 365 kilomètres sur 38 communes (GR2013) ; « Culture Pilots », programme d’insertion professionnelle d’habitants-animateurs touristiques et culturels ; « Hôtel du Nord », la première coopérative d’habitants en Europe, qui propose une offre de tourisme solidaire dans les quartiers populaires de Marseille, avec une cinquantaine d’hôtes qualifiés.

Rencontres publiques co organisées par Hôtel du Nord :

La promenade sonore

Des artistes, des documentaristes et des habitants ont composé ces parcours sonores pour faire partager à leur façon, entre exploration d’endroits méconnus et regard décalé du connu, le territoire de Marseille-Provence. Les promenades sonores se téléchargent librement sur le site « promenades sonores » développé par Radio Grenouille, porteur du projet, puis s’écoutent in situ, dans un paysage et une situation choisis.

Ces balades proposent un voyage sonore lié à la marche, à l’arpentage qui permet de ralentir, de changer d’échelle, de se glisser dans les interstices de la ville, dans ses usages, d’observer les traces. Elles voisinent avec le GR2013, avec qui elles partagent parfois le tracé, mais surtout le dessin ou l’imaginaire d’une métropole invisible : celle des lisières et des usages, entre ville et nature, industries et agriculture, autoroutes et chemins buissonniers. On y entend ainsi des sons naturels, des voix d’habitants, des personnages de fiction, autant de récits qui documentent, musicalisent ou poétisent la découverte à pied du territoire.

Vidéo de présentation

Applications :

Le sentier métropolitain

Le GR2013 est le premier sentier de « grande randonnée de Pays » explorant le milieu périurbain. Il est long de 365 km et traverse 38 communes. Conçu et tracé avec des « artistes-marcheurs » pour Marseille-Provence 2013 Capitale européenne de la culture, ce sentier métropolitain autour de l’étang de Berre et du massif de l’Etoile révèle les poches de poésie d’un monde entre ville et nature, un territoire modifié par les hommes depuis des millénaires.

Des « communautés patrimoniales », des habitants, des randonneurs ont également participé à sa création et à sa réalisation aux côtés des artistes, et proposent aujourd’hui sa découverte à travers des balades patrimoniales, artistiques et sensibles.

Vidéo de présentation


GR®2013 par Marseille-Provence2013

Applications :

Les balades patrimoniales

Les balades patrimoniales sont conçues par et avec ceux qui vivent, travaillent et habitent là. Elles croisent les histoires de chacun avec le travail de recherche historique que mènent, souvent collectivement, les habitants, les associations et les entreprises à partir de sources scientifiques et de leurs propres vécu, curiosité et connaissances.

Ces promenades prennent de multiples formes pour expérimenter, documenter et rencontrer ces quartiers de manière singulière : balades patrimoniales, balades sensibles d’artistes, balades d’auteurs d’ouvrages et visites à domicile d’un habitant dans son quartier. Ces balades sont autant de sources pour le tracé du GR2013, l’offre de balade de la coopérative d’habitants Hôtel du Nord, les promenades sonores de Radio Grenouille et le programme européen de guide habitant Culture Pilots.

Exemples d’intervention d’hôtel du Nord :

Vidéos de présentation de balades patrimoniales


Balade patrimoniale Marseille Terre d’accueil from ancrages on Vimeo.

5 – Che cos’è una Passeggiata Patrimoniale from Adriano De Vita on Vimeo.


Mémoire et devenir du quartier. Sur les traces de Mazenod. Tabasco Vidéo

 

Les Récits d’hospitalité

Les Récits d’hospitalité de Christine Breton, historienne et conservateur honoraire du patrimoine, renversent le point de vue sur la ville et prennent pour centre l’ensemble des quartiers septentrionaux.

Ses histoires prennent leur source dans sa longue expérience d’une mission européenne expérimentale créée en 1995 sur le territoire du Grand Projet Urbain où elle a été nommée pour y appliquer les principes européens du patrimoine intégré : coordination et création de réseaux avec la société civile ; accompagnement des communautés patrimoniales ainsi créées ; recherches et suivi scientifique avec les habitants et les professionnels du patrimoine ; coordination avec les autorités scientifiques et le Conseil de l’Europe, et diffusion de textes comme la Convention de Faro ; coproduction d’événements et de balades patrimoniales…

Les sept Récits sont publiés avec des coauteurs, habitants et artistes. Ils sont disponibles dans les lieux d’hospitalité de la coopérative Hôtel du Nord et les librairies.

Vidéo Christine Breton, auteur Récit d’hospitalité d’Hôtel du Nord


Le talk quartier Marsactu : Christine Breton par marsactu

Applications :

L’atelier de révélation urbaine

Depuis 2008, l’Association Départementale pour le Développement des Actions de Prévention des Bouches-du-Rhônes (ADDAP13) mène des ateliers de révélation urbaine associant des jeunes, des artistes, des entreprises et des habitants. Les jeunes issus des quartiers de Marseille travaillent à la révélation de sites patrimoniaux, en collaboration avec une équipe artistique et l’ensemble des acteurs avoisinant les sites choisis.

Le résultat permet de concevoir des parcours qui relient et mettent en scène les sites et d’impliquer les jeunes dans l’encadrement et l’accompagnement du public. En 2013, ces jeunes ont obtenu la qualification d’animateurs de balade auprès de la Fédération française de randonnée pédestre. Ils sont aptes à accompagner les groupes sur le GR2013, les balades patrimoniales d’Hôtel du Nord ou encore dans la visite des savonneries.

Vidéo d’un atelier de révélation urbaine 2010


Ateliers de Révélation Urbaine 2010 par Marseille-Provence2013

Application :

  • Association Départementale pour le Développement des Actions de Prévention des Bouches-du-Rhône : http://www.addap13.org/

La coopérative d’habitants

Hôtel du Nord est une coopérative d’habitants créée pour valoriser économiquement les patrimoines des quartiers nord de Marseille afin de les conserver en vie et d’améliorer la qualité de la vie de ses habitants. Les actions d’Hôtel du Nord s’inscrivent dans la poursuite d’un processus patrimonial initié en 1995, enrichi des principes de la Convention-cadre de Faro et du mouvement coopératif.

Hôtel du Nord, c’est une offre d’hospitalité de 50 chambres chez l’habitant et de 50 hôtes et 50 itinéraires permettant de découvrir leur environnement patrimonial. La coopérative gère sa propre marque « Hôtel du Nord », une plateforme internet de promotion et de commercialisation, une école des hôtes et la vente directe d’ouvrages et de productions locales.

vidéo de présentation

Application :

La Commission Patrimoine

Depuis 2009, 4 maires ont exprimé leur adhésion aux principes énoncés par la Convention-cadre de Faro à l’occasion des Journées européennes du patrimoine. Comme premier acte, un espace de démocratie participative présidé par l’élu chargé de la culture a été mis en place afin de mobiliser les personnes, associations et groupes divers impliqués dans la défense du cadre de vie.

Ces commissions « patrimoine » servent de cadre de concertation, de gestion des conflits, d’alerte, de propositions et d’échanges de savoirs entre les citoyens, leurs élus et les institutions concernant tout ce qui constitue leur patrimoine commun. Ces commissions se réunissent plusieurs fois par an.

Ce processus de concertation a favorisé l’émergence de nombreux projets structurants et élabore une riche programmation de balades patrimoniales à l’occasion des Journées européennes du patrimoine.

Applications  :