Coopérative d'habitants pour découvrir Marseille-Provence avec ceux qui y vivent, travaillent et habitent.

Höfn

Base

Nom / Pseudo

Höfn

Région

Marseille

Site web

hofn.free.fr

Présentation générale

HÖFN réunit l’histoire d’une vie, aussi casanière que nomade, et les penchants et désirs récurrents qui l’ont jalonnée. Dominique aime les îles (mais pas désertes), ne saurait vivre loin de l’eau (douce ou salée, tranquille ou sauvage : en vrac, la Mer Méditerranée,

La Seine, la Charente, l’Océan Atlantique ou l’Océan Glacial Arctique…), reste au fil des eaux et des ans passionnée par les femmes, les hommes et leurs enfants, toutes les histoires qu’ils racontent dans leurs langues, orales ou écrites, a cherché longtemps, à travers marionnettes et masques, à creuser l’ombre et la lumière, le visible et le caché, aime marcher pour mieux rencontrer les gens, discerner les tout petits détails, ou rouler en scooter pour sentir l’air du temps….

HÖFN est un lieu clos et quiet, qui peut inviter au travail et à la méditation, mais aussi un hublot grand ouvert sur le noyau villageois de Saint Antoine, le Boulevard Barnier et ses cités : la Castellane, la Bricarde, le Plan d’Aou… et LA MER..

Jean, propriétaire des lieux -philosophe et théoricien de l’art et des nouvelles technologies- tout comme Dominique, ne conçoivent pas une maison qui ne soit un lieu d’accueil, une escale au long cours d’un voyage ; il s’agit d’y RASSEMBLER … et d’y mêler les apparents paradoxes : une vieille bâtisse de la fin du 19ème et ses petits jardins qu’ on découvre entre escaliers et restanques, sans ignorer le doux plaisir du confort et l’accès aux petits miracles de la technologie moderne, un pied dans l’hémisphère Nord, un autre dans le Sud, la mouvance et l’arrêt qui permet la pensée, les langues germaniques ou latines, les hommes et les animaux (chats, hérissons, écureuils, chouettes, tarentes…) la glace, les volcans, le soleil ou l’obscurité, les nourritures de l’esprit aussi bien que les p’tits fromages de brebis, le miel de garrigue ou le bon pinard, les baraques à chich kebab, les légumes, le café offert et la générosité de Moncef à Saint Antoine mais aussi le p’tit marché bio de la Gavotte, le murmure assourdi du trafic et le chant du coq à toute heure de la journée de l’autre côté de la traverse….