Coopérative d'habitants pour découvrir Marseille-Provence avec ceux qui y vivent, travaillent et habitent.
+1

Hôtel du Nord évolue en société coopérative d’intérêt collectif.

Publié par le 6 juillet 2016

Mardi 5 juillet 2016, les sociétaires de la coopérative d’habitants Hôtel du Nord réunis en assemblée générale extraordinaire à la Gare Franche ont voté à l’unanimité le passage de leur coopérative en société coopérative d’intérêt collectif (SCIC).

La SCIC est une société coopérative, multi sociétariat, d’intérêt collectif, tournée vers son territoire et dont l’activité n’est pas réservée à ses seuls membres. Elle permet d’associer toute personne physique ou morale de droit privé ou de droit public autour du projet commun.

L’intérêt collectif a toujours été au coeur du projet coopératif : la coopérative est née dans la poursuite de la mission publique et européenne de patrimoine intégrée et au sein de la commission patrimoine 15/16. Première coopérative d’habitants en Europe à appliquer les principes européens énoncés par la convention-cadre européenne sur la valeur du patrimoine culturel pour la société, dite Convention de Faro, ses activités font l’objet d’applications libres de Faro promues en Europe par le Conseil de l’Europe.

La coopérative Hôtel du Nord a été fondée en 2010 par 7 membres de communautés patrimoniales, producteurs d’offres d’hospitalité et de découverte des patrimoines, réunis en coopérative de consommation, tous étant consommateurs des services de la coopérative : marque, école de hôtes, plateforme d’intermédiation web.

Aujourd’hui la coopérative compte une soixantaine de sociétaires et coopère avec  des institutions publiques et privées sur des processus de développement économique, d’action culturelle et d’aménagement du territoire. Elle développe son hospitalité sur une logique de filière : hôpitaux, GR2013, zones économiques.

La SCIC compte 4 types de sociétaires : les producteurs habitants, hôtes personnes physiques statutairement majoritaires, les producteurs personnes morales (savonneries, éditeurs, résidences d’artistes, associations socio-culturelles), des bénéficiaires (passagers et agences de tourisme social) et des sociétaires contributeurs qui participent à la réalisation de ses objectifs et qui n’ont pas vocation à recourir aux services de la coopérative.

L’Union régional des SCOP et SCIC a accompagné la coopérative dans cette évolution. Les statuts de SCIC ouvrent la possibilité à l’avenir d’élargir le sociétariat à d’autres catégories de sociétaires, comme par exemple les institutions publiques tel que l’Hôpital Nord, et à la création de collèges de sociétaires notamment sur les enjeux de la coopérative comme le « droit au patrimoine culturel » ou « la valeur sociale du patrimoine ».

Commentaires

Cette rubrique n'est pas un formulaire de contact. Merci d'en tenir compte en laissant votre avis !