Coopérative d'habitants pour découvrir Marseille-Provence avec ceux qui y vivent, travaillent et habitent.
+1

Tourisme contre voyage ?

Publié par le 6 septembre 2010

En 2009, les vénitiens venus assister aux journées européennes du patrimoine avaient souligné les effets socio économiques négatifs du tourisme : risque d’augmentation du foncier, de mono économie, de dysnelandisation des sites. Ils avaient invité les membres des communautés patrimoniales à penser la valorisation du patrimoine pas seulement via le tourisme.
L’article « Et si le tourisme changeait les regards sur la banlieue? » publié le 5 septembre 2010 par Rue89 présente la très intéressante initiative Douce Banlieue et son programme de plus de 180 balades urbaines de découverte du 93 avec ses habitants. Les réactions à l’article illustrent en quoi le « tourisme » en banlieue est perçu comme du voyeurisme, n’a rien à y faire ou est un concept de bobos.
Depuis le début, Hôtel du Nord est axé sur la rencontre et la découverte des autres. L’alterité (la reconnaissance de l’autre dans sa différence) et la réciprocité (établissement de relations égalitaires entre individus ou entre groupes), deux de ses fondements, obligent à affronter cette problématique du tourisme.

Dans son article La tyrannie douce de l’air conditionnée publié en 2001 par le Monde Diplomatique, Thiery Paquot pointe en fait que les voyageurs (pèlerins, exilés, migrants, marchands, mercenaires, chemineaux, rentiers, artistes, …) et l’hospitalité, tous deux fondements d’Hôtel du Nord, sont les exclus volontaires du tourisme.
« Le tourisme est la phase monétarisée, marchandisée, de l’histoire des voyages. La rencontre dans ce cas est impossible, elle n’appartient pas au programme. Le touriste consomme non-stop. Il consomme du paysage, de l’architecture, de la culture hors sol, c’est-à-dire déterritorialisée. (…) Rompre avec le tourisme de masse ne revient pas à le moraliser (respecter la population d’accueil, payer le juste prix, condamner le tourisme sexuel, etc.), mais à s’y opposer et à préconiser le voyage, et le temps et l’espace qui vont avec. »

En ce sens, le positionnement d’Hôtel du Nord, hôtel de voyageurs, oblige à repenser les relations entre les hôtes qu’elles soient économiques, culturelles ou sociales. D’ou la nécessité d’ouvrir sur hoteldunord.coop une rubrique « réflexions » pour publier des points de vu qui nous fassent avancer dans cette réflexion. Votre réactions et propositions sont bienvenues.

Commentaires

Cette rubrique n'est pas un formulaire de contact. Merci d'en tenir compte en laissant votre avis !