Coopérative d'habitants pour découvrir Marseille-Provence avec ceux qui y vivent, travaillent et habitent.
+1

3 passagers racontent leur voyage de nuit au centre de Saint-Antoine

Publié par le 30 septembre 2013

montage rêve 1Pour les journées européennes du patrimoine, plusieurs passagers ont embarqué samedi 14 septembre de 21h30 avec le Mille-pattes pour un Voyages au centre de Saint Antoine via la Balade des Rêves.

Ils ont pu approcher et rencontrer un quartier par les rêves de ses habitants… une expérience à laquelle ils ont été conviés, accompagnés par l’un de leurs rêves, venu croiser le grand inconscient de ceux qui vivent à Saint Antoine.

Basée sur des rencontres réelles tout au long de cette année, cette traversée de nuit d’un des seuls quartiers qui possède à Marseille une vie nocturne grâce à ses snacks, a dérivé du monde réel au monde symbolique et imaginaire de ses habitants.

Le groupe Mille-pattes remercie chaleureusement, pour leur générosité, leur sens de l’accueil et du partage: Marcel et Maggie, (Café de la Gare), Mr Roustom Allali (magasin UTILE, une… coopérative!!) et tous les gens qui travaillent au Snack-Pizzeria « Al dente », à Saint Antoine. sans qui cette étonnante balade n’aurait pu se faire.

L’occasion de laisser la parole aux passagers de cette balade qui annonce celle de novembre avec Ariana Cecconi et Tuia ChericiBalade nocturne à Saint Antoine, les rêves racontés.

montage rêve 1

J’ai participé au parcours Voyages au centre de Saint Antoine – La Balade des rêves- Versant nuit,  organisé par votre association et le Mille Pattes dans la nuit du 14 septembre 2013.

Comme les animatrices avaient souhaité un feedback par mail sur cette soirée, voici mon avis :

Déjà, un grand merci ! D’abord, pour le projet global d’Hôtel du Nord, dont j’expérimentais une première facette hier… Super de faire découvrir d’autres réalités de Marseille, en mêlant social, culturel, économique, à travers des réalités quotidiennes !

J’ai trouvé la soirée d’hier généreuse, les animatrices enthousiastes, et j’ai admiré le travail créatif de la « plasticienne » (?) italienne, à la fois accessible et invitant au voyage (système de projection, dans l’ancien cinéma Lido de Saint-Antoine) ;

J’émets cependant quelques réserves : j’ai trouvé cette balade des rêves un peu trop « orchestrée », encourageant certes la participation, mais muselant quand même un peu l’imagination et le ressenti de chaque participant (en tous cas moi) parce que cette balade était à mon goût un peu trop séquencée, organisée… J’ai eu l’impression de ne pas avoir suffisamment de temps pour appréhender simplement la nuit à Saint-Antoine, cheminer, observer, et rencontrer les autres participants…

Il n’empêche que c’est plutôt une réussite, et je remercie les organisateurs pour cette soirée originale et investie. Elle m’incite à participer à nouveau à d’autres moments initiés par Hôtel du Nord.
Cordialement,

montage rêve2

Pierre LORENT
Marseille

Dans la « BALADE NOCTURNE » d’Ariana, tout le monde participe, même les estrangers au quartier ! Quand ma femme m’avait annoncé nous y avoir inscrits, j’avais dû lui dire un truc du genre : « oui, ça nous changera les idées », mais pour être parfaitement honnête, j’appréhendais un peu. Rendez-vous compte, chacun vient raconter son rêve aux autres participants. Mais Ariana nous décomplexe délicatement avant de nous conduire à pieds dans « Saint-Antoine by night ». Comme dans le vrai sommeil, on commence acteur de son rêve, puis on est doucement guidé dans une balade au cours de laquelle on obéit au scénario imprévisible qui nous a été concocté. Comme dans un autre rêve, on y fait des rencontres inattendues, dont on est le simple spectateur étonné et ralenti. Elles nous plongent dans les rêves des autres, et nous font ressurgir souvenirs et personnes disparus du fond de notre mémoire. Comme dans un rêve, on voyage sans effort, car la balade nous promène plus mentalement qu’elle ne nous déplace vraiment dans le quartier endormi. Et puis vient le « réveil », où nous redevenons acteurs de nos rêves apportés en partage, où nous les visualisons, embellis, mais un peu estompés, comme une évocation difficile à cerner. Finalement, c’était une balade que j’ai quitté à regret, comme un rêve que j’aurais voulu prolonger.

Éric NOEL (Boulogne Billancourt)

Montage reve3

La Balade des Rêves

C’est une balade qui n’endort pas  mais une balade qui déshabille l’âme.

Je me suis ainsi retrouvée nue, totalement nue,  devant un groupe d’inconnus sympathiques, certes, mais avec qui, au premier abord,  je ne partageais que le même penchant curieux  de vouloir lever un  coin du voile sur les profonds mystères de l’onirisme.

La Balade des Rêves est délicieusement menée par une jeune femme extraordinaire – Ariana –  à qui on commence par abandonner  en toute quiétude impudique un rêve, qu’il soit le plus récent ou un rêve récurrent, peu lui importe.

Alors,  Ariana s’en empare,  l’empoigne, le caresse, le cajole, le rendant délicatement érectile à la vue de tous, puis l’enferme.

Démuni de votre rêve et  délesté du symbole incarnant le rêve que vous avez choisi d’offrir ce soir, vous partez alors pour  une balade truffée de surprises à tous les coins de rues du village de Saint-Antoine. Surprise après surprise, vous serez emporté(e) dans un univers onirique, les yeux pourtant très grand-ouverts.

Un fil invisible, tenus par des mains faites de douceurs et d’attentions,  vous guidera du brouhaha au silence éternel, des néons à la pénombre, d’un continent à un autre, d’un Dieu à un autre, d’un alcôve à un autre, bref d’un rêve à un autre appartenant à ce quartier …

Cette déesse du rêve qu’est Ariana, saura vous restituer  par magie, votre rêve à vous,  et ce, dans une scénographie artistique époustouflante.

Car dans le dernier tableau de cette scène, et avec la complicité artistique de sa comparse «Tuya », votre rêve devient une autre réalité mais toujours dans toute sa vérité : un tableau de couleurs, de matières et d’émotions profondes dont les codes vous berceront longtemps quand vous chercherez le sommeil.

Do-Adriana D. (Boulogne -Billancourt)

© Photos Dominique Poulain

Commentaires

Cette rubrique n'est pas un formulaire de contact. Merci d'en tenir compte en laissant votre avis !