Coopérative d'habitants pour découvrir Marseille-Provence avec ceux qui y vivent, travaillent et habitent.
+1

Pascale Reynier : L’expérience de la Commission Patrimoine de la Mairie des 15èmes et 16èmes Arrondissements de Marseille

Publié par le 12 mars 2013

Nous poursuivons la mise en ligne des textes des intervenants à la rencontre du 2 mars 2013 à Venise suite à la signature de la Convention de Faro par l’État italien (voir  la présentation de la rencontre et voir les textes déjà en ligne).

Voici le texte du discours de Pacale Reynier, Adjointe déléguée à la Culture, à Marseille Capitale Européenne de la Culture et aux Nouvelles Technologies. Présidente de la Commission Patrimoine 15/16.

Mesdames, Messieurs,

A la suite de notre élection en Mars 2008, j’ai effectué un diagnostic de territoire.
Très vite il est apparu que la question patrimoniale était un enjeu fondamental pour notre secteur.
Le travail qu’avait effectué Madame Christine BRETON, que nous venons d’entendre, avait permis à de nombreux habitants de se saisir de cette problématique.

La création de la Commission Patrimoine, à la demande de Madame Samia GHALI, a permis d’organiser toutes ces énergies disséminées sur notre territoire. Cette Commission est composée :

  • d’associations de quartier,
  • d’artistes indépendants,
  • d’associations culturelles,
  • de compagnies artistiques professionnelles,
  • de chefs d’entreprises,
  • de médiateurs culturels,
  • de travailleurs sociaux.

Je la préside, entourée des employés municipaux du Service Culture.
Les deux premières années, nous nous sommes réunis une matinée par mois.
Les thèmes étaient nombreux et variés.
Je vous en cite quelques uns.

  • Classement et inscriptions de lieux, bâtiments,Mesure de conservation,
  • Dépôt de dossier comme « La route du savon » auprès de l’association MP13,
  • Sauvegarde de toiles de Vasarely,
  • Sauvegarde et aménagement du Patrimoine naturel     (Mourepiane, Nerthe, Colline Consolat, Cascade Aygalades).

Nous avons eu de grands succès comme le classement de la Gare de l’Estaque, l’avancée sur de nombreux dossiers concernant le patrimoine naturel.
Au sein de notre Commission, nous expérimentons la dimension conflictuelle du Patrimoine car elle est lieu de médiation.
En effet, des intérêts contradictoires s’y expriment dans un espace démocratique.
Les décisions que nous y prenons rejoignent toujours l’intérêt du plus grand nombre.
Cette Commission joue un rôle de médiatrice entre les différentes instances auxquelles sont confrontées les Communautés Patrimoniales : Ville de Marseille, Direction Régionale des Actions Culturelles, Communauté Urbaine de Marseille, Marseille Provence 2013.
Ainsi les habitants obtiennent des réponses car ils ont leur interlocuteur en face d’eux.
Nous consacrons 3 à 4 Commissions à préparer les Journées Europeénnes du Patrimoine , qui sont le temps fort de notre travail annuel.

En effet, durant ces trois jours, nous organisons une dizaine de balades patrimoniales, des expos, le salon du livre, des conférences, etc.
Il faut savoir, et c’est celà qui est extraordinaire, qu’en 2012, ce sont 6000 personnes qui ont participé à ces Journées Europeénnes du Patrimoine des 15èmes et 16èmes arrondissements de Marseille.
Lorsque l’on connaît l’histoire des quartiers Nord, la mauvaise réputation qui colle à ses habitants, croyez-moi celà tient du prodige.
Durant ces trois jours les marseillais découvrent qu’au sein de ce bassin d’habitations de 100 000 âmes, se trouvent des lieux naturels méconnus, protégés et quelque fois, splendides.
Ils découvrent aussi le dynamisme économique (Savonnerie du Midi, Arnavaux) et culturel (Cité des Arts de la Rue).
Et surtout la plus grande richesse de ce territoire à savoir ses habitants.
Non seulement ils sont dépositaires du passé industrieux de Marseille mais de plus leur sens de l’accueil, de l’hospitalité, du partage sont remarquables.
C’est pour eux, pour les mettre en valeur, que nous avons eu l’idée de créer un réseau de Chambres d’Hôtes.
Je vous laisse deviner les sarcasmes que ce projet a suscité ! « Accueillir des touristes dans les quartiers Nord quelle blague ! »
Hé bien laissez-moi vous dire, chers auditeurs, qu’aujourd’hui ce réseau de chambres d’hôtes organisé par la Coopérative Hôtel du Nord est une formidable réussite !
Associé à MP13, diffusé par le Guide du Routard, Hôtel du Nord est un exemple de développement économique alternatif.
Enfin la Commission Patrimoine des 15èmes et 16èmes arrondissements de Marseille a été capable de modéliser son fonctionnement, de le partager avec deux autres mairies de secteur, bientôt trois et la Mairie de Vitrolles (40 000 habitants).
A ce titre, nous sommes chargés par le Conseil de l’Europe et la Commission Européenne, de préparer une partie des débats qui auront lieu en Septembre prochain lors du Forum Européen du Patrimoine.
Vous pensez bien que jamais je n’aurais imaginé réaliser des actions aussi prestigieuses.
Mais ce qui me touche le plus, c’est d’être ici, à Venise, devant vous.
Moi qui suis issue d’une famille populaire, venue pour moitié, des montagnes de la Barbagia en Sardaigne;
C’est parce que Madame Samia GHALI et moi-même avons grandi dans ces quartiers, que nous connaissons le goût amer des humiliations, que nous avons compris l’enjeu du Patrimoine intégré. Nous nous sommes inspirés de ce concept pour restaurer la dignité des habitants et nous y sommes parvenues.
Je suis heureuse de partager avec vous cette fierté.

Grazie per il vostro ascolto.

Pascale Reynier, Venise mars 2013

Commentaires

Cette rubrique n'est pas un formulaire de contact. Merci d'en tenir compte en laissant votre avis !