Coopérative d'habitants pour découvrir Marseille-Provence avec ceux qui y vivent, travaillent et habitent.
+1

Prosper Wanner : Quelques éléments de bilan d’Hôtel du Nord en 2014

Publié par le 11 mai 2015

L’assemblée générale ordinaire annuelle des sociétaires de la coopérative d’habitants Hôtel du Nord créée en 2010 a eu lieu au mois d’avril, l’occasion de partager à nouveau quelques données et les évolutions du processus coopératif.

L’année 2014 était pour Hôtel du Nord une année importante avec la fin de l’année capitale européenne de la culture et l’arrivée à terme des soutiens à l’économie sociale et solidaire (Région, Département, Fondation de France et Macif). L’offre d’hospitalité de la coopérative allait-elle toujours interésser au delà de 2013 ? La coopérative allait-elle trouver un équilibre économique? Les sociétaires souhaitaient-ils poursuivre l’aventure coopérative?

Un an après, la coopérative compte une soixantaine de sociétaires, le nombre de nuitées a augmenté de 30% (1600 en 2014 pour un nombre stable d’une quarantaine de chambres), la vente de balades a doublée (10.000€ sur l’année) et Hôtel du Nord a vendu son premier séjour formation à une équipe de Pilsen 2015, capitale européenne de la culture de la République Tchèque. 

2/3 des passagers sont venus séjourner dans les chambres d’Hôtel du Nord pour des motifs locaux (professionnel, familial, santé) avec une prédominance pour motif professionnel. Cette année Hôtel du Nord renforce son offre d’hospitalité autours de l’Hôpital Nord (5 lieux d’hospitalité ouvert cette semaine), ses liens avec les entreprises (Cap au Nord entreprendre, Arnavant), propose des séjours longue durée (stagiaires, personnes en formation, etc) et une grande partie du site est maintenant accessible en langue anglaise. Le dernier tiers des passagers vient pour ses vacances.

Le Bouche-à-oreille et la marque commune Hôtel du Nord restent les principaux vecteurs de communication de la coopérative. La présence dans les médias est toujours importante (une vingtaine en 2014) comme sur les portails touristiques (Guide du Routard, Office du tourisme, guide GR2013, etc).

Hôtel du Nord a obtenu en 2014 l’agrément « entreprise sociale et solidaire » et le « Grand Prix des Bonnes Nouvelles des Territoires » sur plus d’une centaine de projets proposés au niveau national (voir le détail). La mise en place de l’activité d’agence de voyage suite au feu vert donnée fin 2013 par le Ministère de l’économie sociale et solidaire (voir l’agence) a été possible grâce à l’obtention d’un financement européen (FSE micro projet).

De manière générale, en 2014 les ressources de la coopérative ont diminué de 30% (85.000 euros en 2014), l’année 2013 ayant était boostée par des prestations réalisées pour MP2013 (programme balades, GR2013) et le Conseil de l’Europe (Forum de Marseille).

Pour compenser cette baisse, la coopérative a dût licencier pour motif économique les deux postes salariés et  se réorganiser autours de missions prises en charge par les sociétaires souvent de manière bénévole. Cette réorganisation est aujourd’hui quasiment finalisée avec un gérant élu, un conseil de surveillance composé de sociétaires élus et une douzaine de sociétaires impliqués dans des missions spécifiques. Le Conseil Régional vient de confirmer son soutien en 2015 au développement de la coopérative et la Mairie du 15 et 16me arrondissement de Marseille poursuit son soutien (mise à disposition bureau et salle réunion).

La coopérative continu à renforcer son autonomie économique en augmentant ses fonds propres grâce au capital investit par ses sociétaires et à ses résultats mis en réserve coopérative (16.000 euros de fonds propres fin 2014). Aujourd’hui la coopérative compte 59 sociétaires dont 1/3 de personnes morales (savonneries, associations, résidences artistiques, maison édition, médias).

Les sociétaires ont décidé en 2015 de programmer à nouveau une quarantaines de balades patrimoniales pour découvrir Marseille par son nord et promouvoir la coopérative (voir le programme réalisée entièrement par du bénévolat) et de poursuivre le développement de l’offre de lieux d’hospitalité avec déjà une cinquantaine de chambres en maisonnette, appartement, bastide, bateau ou caravane répartis sur le « cœur » de la métropole, depuis le Vieux Port jusqu’à Ensues la Redonne en passant par Bouc-Bel-Air. Les premiers « séjours balades » proposés par les hôtes de la coopérative arrivent en ligne (voir le détail).

La vente de nuitées, de produits, d’ouvrages et de balades représente des revenus complémentaires pour les hôtes de la coopérative qui reversent 10% à la coopérative sur ces ventes.

Hôtel du Nord reste la première coopérative d’habitants en Europe à appliquer les principes européens énoncés par la Convention de Faro. Cette convention reconnaît que toute personne a le droit de s’impliquer dans le patrimoine culturel de son choix comme un aspect du droit de prendre librement part à la vie culturelle, droit consacré par la Déclaration universelle des droits de l’homme des Nations Unies (1948).

Durant ce mois d’avril 2015, la ville de Pilsen a lancé son application Hideen City pour découvrir « la ville cachée » à travers une douzaine de balades patrimoniales fabriquées par les habitants (voir le projet), la deuxième édition de « Arsenal Ouvert » à Venise a réunie plus de 20.000 participants (Faro est le cadre d’action) et à Oran, la méga randonnée vient à nouveau de mobiliser des milliers d’oranais autours de leurs patrimoines.

Le Conseil de l’Europe diffuse en Europe « la coopérative d’habitants » comme une application libre de Faro (voir le PDF) et les habitants de Pilsen y réfléchissent pour l’année 2016. Cette année, une délégation de la ville de Caen est venue en séjour école des hôtes et en juin ce seront les villes de Châtellerault et Poitiers qui seront accueillies.

Une concurrence à Hôtel du Nord a émergé en moins de deux années avec les nouvelles plateformes C2C (consommateur à consommateur) performantes sur l’accueil chez l’habitant comme Air BnB ou proposant les visites avec les habitants. La question s’est posée : pourquoi ne pas basculer totalement l’activité d’Hôtel du Nord sur ces plateformes performantes?

L’année 2014 a été riche de débats à ce sujet avec des journées participatives et des assemblées générales. Une rapide étude de leur fonctionnement  a montré que ces start-up ont une stratégie de conquête de position dominante sur leur secteur en étant fortement capitalisées pour pouvoir couvrir des pertes, en pratiquant l’optimisation fiscale grâce à des sièges sociaux basés en Irlande et dont le discours d’hospitalité relève essentiellement d’une stratégie marketing.

La question de la propriété collective de la marque comme de la plateforme internet, sa gouvernance dans l’intérêt général en lien avec l’institution publique et l’indissociabilité de la démarche patrimoniale avec celle économique et sociale ont renforcé la volonté des sociétaires de poursuivre l’aventure en coopérative en l’élargissant aux autres communautés patrimoniales et Europe et en Méditerranée et en investissant dans des outils aussi performants que ceux existants en C2C.

Fin 2014, un tour de table avec une vingtaine de partenaires publics et privés de 4 régions différentes a aboutie à une collaboration sur le lancement d’une plateforme nationale H2H : humain à humain, hôte à hôte, habitant à habitant – pour remettre la question de l’hospitalité et du travail au coeur du débat.

2014 a été une année dense en questionnements et  repositionnements pour la coopérative et 2015 devrait être le début d’un nouveau cycle de développement et de consolidation.

Prosper Wanner, gérant et sociétaire.

 

Commentaires

Cette rubrique n'est pas un formulaire de contact. Merci d'en tenir compte en laissant votre avis !